#staycation*, cet été faites du tourisme ultralocal !

staycation

Si le Grand Dax a toujours été une plaque tournante gourmande et festive, c’est que ses marchands convoyaient sur l’Adour le grain et le vin des campagnes alentour. C’est aussi sur ses berges que naît le péloïde, potion magique à base de limon, d’algues bleues et d’eau thermale à 64 °C, qui, appliquée sur votre peau, réparera vos problèmes veineux ou articulaires. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, les plaines alluviales de l’Adour se transforment enfin, aux beaux jours, en formidables terrains de jeux où vous pourrez courir, marcher, pédaler, ou juste buller dans un transat ! Découvrez nos suggestions pour découvrir les richesses de votre territoire et partir en quête d’authenticité près de chez vous. 

Les incontournables du centre historique de Dax, ville d’art et d’histoire

dax

À Dax, l’architecture est partout et elle se vit au quotidien ! En 1929, par exemple, quand Saint-Nazaire commence à dessiner le « Normandie », les architectes Granet, Pomade et Prunetti amarrent sur les bords d’Adour un autre luxueux paquebot : l’Hôtel Splendid !
Poussez la porte du grand hall, prenez un café, admirez son décor de stucs exotiques, sa grande verrière, et larguez les amarres ! Tout aussi fascinant, le parc du Sarrat où vous pourrez admirer sous les platanes la longue villa en pierre et verre de René Guichemerre. Si elle n’était pas dacquoise, elle serait à Beverly Hills, car René n’avait qu’un maître : le grand architecte californien Richard Neutra !

Vous préférez découvrir les richesses patrimoniales avec des visites guidées ? Profitez des PASS de l’office de tourisme + d’infos

Parcours street-art

Nous vous mettons au défi de trouver les 20 fresques murales qui se cache en coeur d’agglomération. En voici quelques-unes pour débuter votre jeu de piste :

  • l’Institut du thermalisme : des baigneuses pixélisées qui évoquent les mosaïques du Splendid et le peintre orientaliste Jean-Léon Gérôme.
  • Place de la Fontaine-Chaude : la piscine aux délicats palmiers de Koralie & Supakitch et la vague de la Galicienne Lula Goce, qui déferle dans un bouquet d’aigrettes et de fuchsias

Plaisir des soins et vertus ancestrales

Sur le Grand Dax, même en cure courte, les boues locales sont au cœur des soins pour leurs vertus ancestrales. Il est délicieux de s’allonger dans une épaisse couche de péloïde : couleur grise, texture onctueuse, et température, parfaite, de 42 °C ! Avec un petit plus pour vos articulations : ce supplément de boue que l’on applique sur vos poignets, vos genoux, vos chevilles, avant de refermer la papillote pour quinze minutes de bonheur. Autre soin couleur locale : la douche à la térébenthine de pin, vaporisée à 55 °C pour un effet décontracturant et antalgique garanti !

  • Les belles piscines rondes des thermes Sourcéo, dont l’eau de source est naturellement chauffée à 33 °C et où les enfants sont les bienvenus dès 3 ans.
  • La chambre de sel du spa Aqua Terra, découvrez les bienfaits de l’halothérapie pour libérer votre corps des toxines.
  • Dans le beau spa Cinq Mondes de l’Hôtel Splendid, synthèse du chic Art déco et de la soif de bienêtre contemporaine, l’espace Art de vie propose des cours de yoga, Pilates, qi gong, des séances de cryothérapie ou de Vacufit, ainsi que des consultations en naturopathie et sophrologie. Un parcours aqua-sensoriel propose une alternance d’eaux chaudes et froides, de jets massants, sauna et hammam. Le flotarium, situé sous les voûtes de ce qui fut jadis un château fort, offre un instant unique en Nouvelle-Aquitaine. Le large choix de soins et massages vous emportera en croisière. Direction Bali, l’Inde ou la Polynésie !

Un grand bol d’air et de pure nature

Saint-Vincent-de-Paul : L’étang de la glacière

Avec ses nénuphars, sa passerelle en bois et son joli bosquet de pins posé sur une île, ce plan d’eau respire tant la sérénité qu’on peine à imaginer que ses eaux firent, dès le milieu du XIXe siècle, tourner turbines et machines. Il y eut d’abord des forges, où le minerai arrivait par train, puis repartait transformé en plaques de cheminée, outils et grilles de jardin. Elles fermèrent en 1888 et en 1908 ; leur succéda une usine à glace, qui produisait jusqu’à 500 kilos de glace à l’heure en été ! Cette glacière ferma en 1963, non sans avoir laissé son nom à l’étang du Basta ! Apportez la vôtre : il y a plein de coins où pique-niquer !

Oeyreluy : Bon pied, bon Luy !

Du village d’Oeyreluy, la route du Bac rejoint le bucolique sentier qui longe cet affluent de l’Adour aux eaux émeraude. Il mène rapidement au site des Gravières, creusées dans les années 1950 pour réaliser la piste où sont formés les pilotes d’hélicoptère de l’armée française. Aujourd’hui, mises en eau, elles forment un site Natura 2000 aux portes de la ville.

Découvrez l’essentiel de son attrait grâce au circuit des rives du Luy (boucle de 30 min – départ Oeyreluy) – Voir l’itinéraire 

Mées : vol au-dessus de la tourbière

mees

À Mées, elle garde la mémoire de la grande lagune qui était ici il y a dix mille ans, mais que la végétation a envahie, formant cet écosystème rare où un caillebotis vous emporte au-dessus des sphaignes, des droseras gobe-mouches (il faut bien béqueter quand le sol est pauvre !), des bruyères, linaigrettes et molinies bleues, où se cache le fadet des laîches, un papillon très rare. (tour de 15 min – départ Mées)

Yzosse et le bois sacré

À l’est de Dax, suivez l’Adour pour une belle balade dans ces prairies inondables qu’on appelle barthes. Entre le fleuve et le village d’Yzosse, cherchez le Bois Sacré, belle chênaie classée car ses chênes superbes, pour certains âgés de 300 ans, sont prisés des charpentiers de marine pour leurs courbures rares.

Saint-Paul-lès-Dax : le circuit des étangs d’Abesse et d’Ardy

poustagnacq

On parcourt à vélo en 2 h 30 ces 15 kilomètres au départ du lac de Christus de Saint-Paul-lès-dax. Après l’ancienne et jolie minoterie de Poustagnacq, on rejoint le domaine d’Abesse, où des hauts-fourneaux et quelques 400 ouvriers fournissaient en fonte l’industrie navale du XIXe siècle. Il en reste la belle allée de platanes du maître de forges et des vestiges industriels, dont la cascade, près de l’étang, où cohabitent pêcheurs, espèces rares comme la loutre ou la tortue cistude, et un nuage d’aigrettes, libellules et demoiselles aux ailes bleu-vert.

Dax : le parc du Sarrat

À Dax, ce bijou botanique est un secret bien gardé, où nombre de Dacquois n’ont jamais mis les pieds ! Il faut dire que le Service des parcs et jardins veille jalousement sur ce conservatoire riche en espèces protégées, comme l’ophioglosse des Açores. Ainsi qu’au respect du rêve de son créateur : René Guichemerre, architecte d’avant-garde et paysagiste dans l’âme. Face à sa longue villa-atelier, le parc du Sarrat est l’œuvre de sa vie. Allée des palmiers, jardin anglais, pas japonais ou bassin aux magnolias l’occupaient tant que ses collaborateurs devaient sonner une cloche pour l’avertir de l’arrivée d’un client !
Visite guidée : www.dax.fr

Faites le le plein d’idées de balades sur www.baladesudlandes.fr

Scandibérique : petit tour, grand parcours

La Scandibérique (ou EuroVélo 3) est l’une des grandes véloroutes européennes, qui relie Trondheim, en Norvège, à Saint-Jacquesde-Compostelle en un beau voyage de 5 100 kilomètres ! De Dax, elle rejoint l’Adour au port de Saubusse et suit l’ancien chemin de halage, entre belles maisons, jardins fleuris et pontons où dodelinent les bateaux. À Josse, le pont de la Marquèze a un petit côté Brooklyn, base nautique et jolie guinguette en prime. Puis c’est l’univers à part des barthes de l’Adour, où les paysans sont aussi pêcheurs et éleveurs de vaches blondes d’Aquitaine.
Découvrir le parcours 

*Staycation. Mot-valise issu de la contraction entre “stay” et “vacation” des vacances près de chez soi

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×