Les composteurs individuels et collectifs

les composteurs du Grand Dax

Demandez un composteur individuel

De nouvelles distributions gratuites de composteurs individuels auront lieu les samedis 15 et 29 juin 2024 au Centre Technique du Grand Dax, 862 rue Bernard Palissy à Saint-Paul-lès-Dax.

Ce service est réservé aux personnes domiciliées sur le Grand Dax et n’ayant jamais bénéficié de composteur.

Pour réserver votre composteur, préparez un justificatif de domicile et la charte du composteur à télécharger dans la rubrique liens associés. Puis remplissez le formulaire ci-dessous

« * » indique les champs nécessaires

Étape 1 sur 3

Informations personnelles

Identité*
E-mail*
Adresse*

Demandez un composteur collectif

Contactez les Services Techniques du Grand Dax ou votre syndicat de copropriété.

Pourquoi composter ?

Le compost permet de réduire les déchets verts et ainsi réduire la consommation d’énergie et de pollution liées au transport, à la consommation de carburants, aux émissions polluantes etc… .

Le Grand Dax vous met gratuitement à disposition un composteur que vous soyez en maison (composteur individuel) ou en immeuble (composteur collectif).

Bon à savoir : votre kit de compostage sera composé :
– Un composteur bois de 300 litres
– Un bio seau de 10 litres
– Un guide du compostage
– le plan de montage du composteur (très simple à monter)

Réussir son compost

Le compost peut être abondé de déchets secs (riches en carbone) ou humides (riches en azote).  Certains des déchets ne peuvent être mis qu’en quantité limitée ou sont à éviter. Pour réussir son compost, il est important d’y mettre des déchets variés pour qu’il soit riche en nutriments.

Déchets compostables

Résidus de taille de végétaux, de feuilles papiers, cartons souillés par de la nourriture ou de l’eau, filtre papier, copeaux et sciure de bois, thé en sachets ou en vrac, coquilles d’œuf broyées, marc de café

Déchets à mettre en quantité limitée

Papier essuie-tout ou papier journal.

Déchets à éviter

Tuhya, résidus de conifères, bois traité, textiles, litière du chat, couche culotte, sacs d’aspirateur, cendre

Déchets compostables

Épluchures, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, certains restes de repas à base de légumes, de fromages et les mauvaises herbes

Déchets à mettre en quantité limitée

Tonte de pelouse, pâtes, riz et pain

Déchets à éviter

Épluchure d’agrumes, huile de végétale, herbes montées en graine, restes de viandes et poisson : compostables, ils dégagent cependant de mauvaises odeurs et attirent les animaux.

Pour réussir votre compost à coup sûr, il est préférable de couper vos déchets en petits morceaux ou de les broyer notamment pour les résidus les plus gros. Votre compost doit contenir 20 à 30 fois plus de résidus secs que de résidus en azote. Il est important de bien mélangés les déchets secs avec les déchets humides.

Choisissez un lieu mi-ombragé, mi-ensoleillé, à même le sol pour favoriser le développement des organismes (insectes, vers, larves, champignons et bactéries) permettant le compostage en évitant les lieux humides comme le creux d’un terrain.

Respectez ces trois règles d’or :

  • Votre compost doit être aéré en mélangeant la première couche à la surface du bac (environ 10 cm) au moment de vos apports de déchets.
  • Surveillez l’humidité : le compost doit être humide sans être une éponge. Si le compost est trop sec, il faut arroser légèrement.
  • Diversifiez les apports de déchets (carbonés et azotés).

Pour un bon compost, il est essentiel d’être patient. Au démarrage, le délai nécessaire à l’obtention d’un compost mûr peut être long. Dans un composteur, le délai est de 8 à 12 mois environ. Une fois le premier compost obtenu; cette durée diminue entre 5 et 8 mois.

 

Comment utiliser son compost ?

Votre compost a un aspect homogène et brun ? sa structure et grumeleuse et friable et il a une odeur de terre fraîche ? il est prêt à être utilisé.

Le compost peut être utilisé seul pour un jardin ou pour planter des arbres. Une couche de 5 à 15 cm est déposée sur le sol puis enfouie dans sa couche supérieure.

Pour les cultures en pots (rempotage, semis …) le compost ne doit jamais être utilisé seul. Il faut le mélanger avec de la terre (1/3 de compost pour 2/3 de terre).

À l’automne, les apports de compost peu dégradé dans les potagers permettent au sol de bien intégrer la matière organique.

Au printemps, le compost mûr peut être incorporé directement au potager et dans les plantes en pot eu fur et à mesures des besoins.

Pour les terres pauvres (sols sableux, très secs) et lors de la création de jardins, les apports doivent être importants : plus de 10 litres de compost par m2 et par an.

Pour certains légumes (tomates, aubergines, courges, courgettes, épinards, poivrons ou encore les pommes de terre) et pour les petits arbustes à fruits (framboisiers, groseillers…), les apports doivent être importants : entre 5 et 10 litres de compost par m2 et par an.

Pour les fleurs et les autres légumes (radis, carottes…) les apports seront qualifiés de normaux : entre 3 et 5 litres de compost par an.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×