Zéro phyto : fini les pesticides !

L’usage des produits phytosanitaires est interdit sur les espaces publics depuis le 1er janvier 2017. De leur côté, les jardiniers amateurs ne pourront plus utiliser ces pesticides dès 2020.
C’est le moment de changer ses habitudes…

Repenser le métier des agents d’entretien de voirie

Cela implique un investissement important de la part des agents communautaires entretenant notamment les voiries qui doivent repenser leur métier et se former aux techniques nouvelles d’entretien et de fleurissement des villes. Entretenir sans désherbant chimique impose une gestion différenciée des espaces en fonction de leur usage. Les espaces sont toujours entretenus, mais le changement des méthodes de désherbage consiste désormais à maitriser la pousse de l’herbe et non à l’éradiquer. Pour cela, les agents utilisent du matériel dit alternatif tels que les brûleurs, les brosses, les réciprocateurs, …

Repenser le triptyque « citoyen, espace public et espaces verts »

Ces nouvelles pratiques, plus saines pour l’environnement et la santé des habitants ne peuvent d’ailleurs fonctionner que si les habitants deviennent eux aussi acteurs de la démarche en acceptant, par exemple, la présence modérée d’herbes là où ce n’est ni gênant, ni sale ou en consacrant éventuellement quelques minutes à l’entretien de leur trottoir, en changeant peu à peu leur regard sur la flore spontanée dont ils ont fini par oublier le charme.

Les jardiniers amateurs également concernés

Les jardiniers amateurs sont aussi concernés et devront peu à peu se passer des pesticides, interdits à présent à la vente et en utilisation en 2020. Pour eux aussi, il faudra réapprendre à jardiner autrement, en favorisant l’aide gratuite de précieux auxiliaires : oiseaux ou insectes par exemple, en associant les plantes, en nourrissant mieux le sol, bref en jardinant avec la nature. De nombreux ouvrages et sites internet enseignent des techniques alternatives saines et pourtant très productives.

Une opportunité pour améliorer notre cadre de vie

L’arrêt de l’usage de produits phytosanitaires est une opportunité pour tous de laisser la place au retour de la biodiversité en ville et d’accueillir de la faune auxiliaire comme les coccinelles, les mésanges, les hérissons… La diversité des végétaux évite la propagation des maladies et parasites. L’ensemble de toutes ces nouvelles interactions améliorera la qualité du cadre de vie sur le territoire.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×